10000 abonnés, ça change la vie ?

Publié le 21 octobre 2018, dans la catégorie Life

Câlin aux ballons argentés 10000 au milieu de la forêt pour les 10000 abonnés

Cela fait une semaine maintenant. 7 jours exactement.

Dimanche dernier si mes calculs sont bons. Il était 16h environ, ou peut-être 17. Bon entre les deux si je me souviens bien. J’étais dans une voiture en direction de Tours. Je rentrais chez moi après un week-end parisien. J’étais fatiguée, mais j’étais sur un petit nuage de ces 3 derniers jours. J’étais triste de quitter ma copine et heureuse de retrouver mon amoureux. Et surtout, j’étais dans une voiture entourée de 4 inconnus !

J’étais surexcitée. J’actualisais toutes les secondes. J’étais dans une bulle d’impatience et de curiosité. J’avais envie de trépigner et j’avais du mal à tenir en place. Mon sourire était accroché à mes oreilles. J’avais hâte, en fait. Mais j’étais dans une voiture avec 4 personnes que je connaissais tout juste !La guirlande de ballons 10000 pour les 10000 abonnés, dans les bras au milieu de la forêt

Et voilà que le chiffre s’affiche. Voilà que le compte rond est au rendez-vous. Le voilà le moment que j’attendais avec tant d’impatience. Mon sourire avait dépassé mes oreilles. J’envoyais des messages à mon amoureux, à mes copines. J’avais envie de sauter partout, de crier, de leur dire à quel point j’étais heureuse. Heureuse de cette impression de passer un nouveau cap. Cette impression de faire partie de la cour des grands. Heureuse de voir mon travail a payé. Heureuse de vous savoir de plus en plus nombreux à me lire, me soutenir, m’encourager. Mais j’ai fait profil bas devant ces 4 personnes qui ne me connaissaient pas !

Puis je suis arrivée. J’ai retrouvé mon amoureux. Je suis montée dans la voiture et je n’ai pas arrêté de parler. J’étais si contente, j’avais envie de le partager. J’ai fait une petite danse de la joie bien pourrie comme on les aime avec les bras et tout, vous voyez ? (Allez, je sais que vous savez de quoi je veux parler ! 😛 ). Puis j’ai parlé, parlé, parlé. J’avais ce sourire fou qui ne me quittait plus. Je vous ai remercié. Pas assez à mon goût. Mais je vous ai remercié parce que c’est grâce à vous.

Et je dirai même mieux : parce que c’est VOUS !

Les ballons argentés 10000 dans les airs au milieu de la forêt

Une bonne nuit de sommeil plus tard. La pression est redescendue. Je suis heureuse, bien sûr, mais je n’ai plus envie de sauter partout. Mes idées sont de nouveau à leur place. Bien à leur place. J’ai du mal à réaliser que nous sommes autant. Je suis reconnaissante, j’ai toujours le sourire aux lèvres et de petites étincelles dans les yeux. Bref, je suis heureuse, mais pas que.

Je suis heureuse, mais je garde les pieds sur terre. Je suis heureuse mais c’est stressant, il faut le dire ! C’est vrai, ils sont impressionnants ces 4 zéros. C’est vrai, c’est absolument fou de vous savoir si nombreux à me suivre. C’est vrai, je trouve ça dingue et énorme parce que je n’imaginais pas en arriver là un jour. Et puis, une fois cette explosion de bonheur passée, on se rend vite compte que finalement ces 4 zéros représentent si peu.Les ballons argentés 10000 dans les airs, les deux derniers 0 tenus dans les mains de dos, au milieu de la forêt pour les 10000 abonnés

Ne vous méprenez pas, je suis toujours aussi WAOUH quand je les vois s’afficher. Mais ce que je veux dire c’est que ce monde est grand et que je suis si petite, toute minuscule. En me baladant de compte en compte, en naviguant de pseudo en pseudo, je me suis sentie presque ridicule d’être si heureuse. C’est vrai, je sais que cela représente quelque chose d’énorme pour certains, et pourtant si peu pour d’autres.

Il faut bien commencer quelque part, me direz-vous. Et je suis tellement de votre avis ! 😊 Ces personnes pour qui cela représente peu aujourd’hui sont forcément passées par là elles aussi. Et je suis persuadée qu’elles ont été toutes aussi heureuses que moi de voir ces 4 zéros s’afficher pour la première fois. Mais je n’oublie pas que dans ce vaste monde de la blogosphère et des influenceurs (je déteste ce terme, sachez-le. Il me met mal à l’aise, c’est fou.), je suis une petite aiguille dans une botte de foin. (#expressiondemamie) Ou alors un petit singe roux et inoffensif dans une immense jungle ! 😛Présentation des ballons 10000 dans les airs au milieu de la forêt automnale pour fêter les 10000 abonnés

Enfin quoi qu’il arrive, c’est sûr que cela ne changera pas réellement ma vie (quoi que, sur un malentendu, sait-on jamais ! 😛 ). Je ne serai pas plus riche, plus pauvre, plus folle, plus ou moins heureuse, moins souriante, plus triste… Alors je profite simplement de ce bonheur et de votre amour. Je profite de ce nouveau palier franchi. Je profite de votre soutien, de nos échanges, de faire ce que j’aime faire. Je profite de pouvoir écrire, de pouvoir vous écrire. Je profite d’être heureuse parce que c’est tout ce qui importe. Et surtout, surtout : je profite de l’option « Swipe-up » dans mes stories et ça, c’est la classe ! 😛 (Parce que OUI, il faut ces 4 zéros ou le « K » si vous préférez pour avoir cette chance. C’est fou hein ? 😉 Bon et si vous ne savez pas de quoi je parle, je ne peux que vous conseiller de me rejoindre sur mon compte Instagram ! 😛 )

J’ai enfin l’option « Swipe-up ».

Les ballons 10000 argentés volants dans le dos au milieu de la forêt

Et comme je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve. Que je ne connais pas encore l’issue de cette belle aventure. Alors je vais continuer à profiter. M’amuser, me régaler, vous faire rire, vous régaler, vous faire profiter, vous aimer, vous faire sourire et à me faire sourire. En espérant que la suite ne soit que folie, paillette et amour. Et au prochain palier on fera exploser les bouteilles de champagne, j’en suis sûre ! 😀

Bref, j’ai 10000 abonnés sur Instagram. Ce n’est qu’un nombre, mais je peux enfin vous partager mes articles avec l’option « Swipe-up » en storie et je suis CONTENTE. Alors, profitons ! 😛Les ballons argentés dans les bras au milieu de la forêt pour les 10000 abonnés

10000 fois, MERCI. Encore merci. Merci, merci, merci.

Vous êtes des petits chats en or et je vous embrasse bien fort !

LPB.

Partager