Chère Sandie.

Publié le 8 mai 2016, dans la catégorie Life

Photo de Sandie Jeune

Chère Sandie,

Je t’écris aujourd’hui, du haut de mes 24 ans, parce que je sais que tu en auras besoin… Tu as aujourd’hui une dizaine d’années. Tu es là, assise sur ce clic-clac vert (Oui, je sais que tu aimes la précision aussi !), à attendre l’annonce de tes parents. Je te vois déjà, réaliser, te dire que rien ne sera jamais plus pareil. Le divorce. En voilà une annonce qui fait mal ! Alors oui, tu vivras des moments difficiles, tu verras ta maman tomber et ton papa vivre une vie à des années-lumière de la tienne ! Mais crois-moi, tout finira par s’arranger. Pour toi en tout cas ! Et puis, tu soutiendras ta maman et renoueras de solides liens avec ton papa. Sois-en fière, cette histoire te fera grandir. Mais… il faut dire que tu auras beaucoup de soutien. Alison ! Oui, celle qui est déjà à tes côtés ! Et qui le sera encore 14 ans plus tard. Vous vous fâcherez prochainement. Rien de grave ! Tu la retrouveras. Et votre amitié n’en sera que plus forte.

Et heureusement d’ailleurs ! Parce que dans peu de temps, tu rencontreras un garçon. Eh oui ! Il faudra bien que ça te tombe dessus un jour ! Toi qui parais si forte, tu deviendras bien vulnérable. Le premier amour. Quel bordel ! Si je pouvais te donner un conseil ? Accroche-toi ! Ça finira par passer. Je sais que ce n’est pas ton fort, mais… prends patience ! Tes années de lycée te paraîtront longues, trop longues, mais après ça, la douleur s’envolera. Promis ! Ah et puis d’ailleurs… le lycée ! Les études. Tu devrais te pencher plus sérieusement sur le sujet ! Parce que les rencontres, les amis… c’est bien ! Mais ton avenir, y réfléchis-tu ? De ce côté-là, je n’ai pas de conseil à te donner. L’indécision règne encore. Mais quand même, essaie de faire mieux. Ça ne pourra que t’aider. Allez, rassure-toi, tu obtiendras ton BAC ! Et tu choisiras une orientation. Un choix peu judicieux. Mais un choix quand même ! Tu t’envoleras pour… Tours. Pour « l’école de tes rêves ». Mais réfléchis bien avant de te lancer dans cette aventure. Pense à la séparation d’avec tes proches, tes amis, ton petit frère. Je ne veux pas trop t’en dire, mais… fais attention. Aujourd’hui je me dis que j’ai bien fait, mais pendant longtemps tu le regretteras. Enfin heureusement, tu trouveras le soutien d’un garçon. On se penchera sur le sujet un peu plus tard ! Mais même avec ça, tu retourneras vite à Poitiers. Auprès de tes proches, nos proches.

Tu devras encore faire un choix une fois rentrée. Olala, je sais, les choix… on n’aime pas ça ! Le travail ou les études ? Un choix rapidement pris. Ta liberté. Ta vie d’adulte… tu en rêves déjà, je le sais. Alors tu travailleras, tu seras conseillère de vente. Seulement tu es une grande stressée. Ça n’a pas l’air comme ça, d’extérieur, mais tu le sais. Et ta carapace finira par tomber. Le 25 décembre 2012. Ta carrière professionnelle se retrouvera entre parenthèses. Pas par choix, pour une fois ! Ce 25 décembre 2012. Prépare-toi ! Pour ça, j’aimerai que tu n’aies aucune surprise. Parce que cette journée là va changer un tas de choses dans ta vie. Fichue maladie ! Tu comprendras 6 mois plus tard. La maladie de Crohn ! Quelle connerie ça aussi. Boulot, appartement, amis. Tout ça s’envolera en un rien de temps. Mais ne te laisse surtout pas abattre ! Il te restera l’essentiel… Ta famille, tes amis proches et ton courage. Alison, Julie, Laura, Clémence, Mathieu. Tu te sépareras de certains, mais n’oublies pas de les remercier au moment venu ! Et surtout, il te restera une question. « Pourquoi ? ». D’ailleurs, je ne peux pas t’aider, je n’ai toujours pas de réponse. Seulement tu te battras. Face à l’incompréhension des autres et surtout, face à la tienne ! Et puis pendant cette bataille s’annoncent de belles retrouvailles… Tu te rappelles ce garçon dont je te parlais ? Tu le retrouveras. 2 ans plus tard. Tristan ! C’est sûr, c’est lui. D’ailleurs, il est à côté de moi là, à te parler de ton avenir… Et il faut que tu saches ! Il te soutiendra, sans cesse. Alors quand tu le verras, n’oublie pas de le remercier. C’est grâce à lui si ON en est là, toi et moi, aujourd’huiPhotos de l'évolution de Sandie

PS : Je voulais aussi te donner un dernier conseil. MON DIEU, MAIS LAISSE TES CHEVEUX TRANQUILLE !!! Les erreurs capillaires à répétition, ce n’est plus possible. Ils ne t’ont rien fait ? Et puis, mets-toi ça dans le crâne une bonne fois pour toutes : LE ROUX. C’est ce qui te va le mieux. 😛

Zoom sur les deux plus grandes erreurs capillaire de Sandie

Et voilà les amours, je vous quitte sur cet article un peu particulier. Mais qui m’a fait beaucoup de bien ! Ce n’est pas facile de raconter les passages, marquants, de sa vie. Mais quelle meilleure libération que l’écriture ? 🙂 Alors j’en profite pour remercier mes parents, mon amour de frère, mes meilleurs amis, mes beaux-parents et mon Cher et Tendre pour tout ce qu’ils font, ou ont fait, pour moi depuis des années ! Ma vie serait bien trop triste sans eux. 🙂 Et sans vous !! Oui, parce que je vous remercie de vos attentions et de votre présence chaque jour. Merci de venir papoter avec moi, de partager et de me soutenir. Vous êtes d’adorables Petits Boudins, mes Petits Boudins ! 😛 Allez… il est temps pour moi de me sauver ! Mais n’oubliez pas, on se retrouve DIMANCHE prochain, même heure, même endroit, pour un NOUVEL ARTICLE ! 😀

Je vous embrasse,

LPB.

Partager