J’ai un gros problème…

Publié le 28 mai 2017, dans la catégorie Life

Posture de relaxation pieds nus dans le sable devant le paysage des bords de Loire

Bon en fait non, j’en ai plusieurs. Mais disons que j’ai un problème qui prend quand même beaucoup de place. Et je dirai même qui en provoque certains autres. J’ai ce genre de problème qu’on pourrait régler avec un peu de courage, de force, de volonté. Mais le problème c’est qu’on ne peut régler le problème avec ce même problème. Pas vrai ? Vous me suivez ? 😉

Bon d’accord, je vous ai perdu. Je comprends ! Alors pour vous aider, voilà : « je n’ai aucune volonté ». Et ça, c’est un gros problème ! Je ne manque pas de BONNE volonté hein, mais je n’en ai aucune. C’est-à-dire que j’ai envie de faire bien, mais qu’à la moindre difficulté je baisse les bras ! J’ai un tas d’exemples sous la main hein. Et franchement, c’en est presque honteux. Vous en voulez quelques exemples là, comme ça, entre vous et moi ? 🙂 (Non ? Bah c’est pas grave, je vais vous le dire quand même ! Nah ! 😛 ) Je vous préviens, c’est pas fameux. C’est même plutôt lâche, voir sans grand intérêt. Mais quand même, je vais vous raconter deux/trois petits trucs ! 😉

Alors on va commencer par la première chose qui m’a réellement fait prendre conscience de ce fort manque de volonté. La bouffe ! (Ma plus grande faiblesse…) Pour vous dire, il y a 3 ans maintenant, j’avais pris quelques kilos. Disons qu’à mes kilos habituels s’étaient greffés 8 kilos inhabituels. Bref, je ne travaillais pas et je mangeais. En fait non, je ne mangeais pas beaucoup pendant les repas, mais je grignotais ! Et j’aimais beaucoup ça ! 😉 Bon enfin, vient le moment où…  je ne me sentais plus trop à l’aise dans mes jeans quoi. Et s’en suit, le moment fatidique de la balance ! (Et là je me rends compte que ma première histoire est déjà vachement longue… ahahah…) Les gros yeux, la panique, le pincement du bourrelet principal (le ventre, vous comprendrez.) ! Fallait faire un truc. J’ai donc appelé mon amoureux, qui a accouru à mon secours (comme toujours, c’est le meilleur je vous l’dis !). C’était parti pour un rééquilibrage alimentaire ! En douceur, mais quel changement ! 😉 Le fromage blanc 0%, moins de féculents (le pain et moi = l’amour fou !) et surtout, des légumes (pour mon plus grand plaisir, les légumes j’adore ça !). Au début c’était cool, j’ai perdu du poids assez rapidement. (Je vous épargne les mois qui passent, la fierté, puis la résistance, et la tentation. Bref le début de la fin.) Puis, voilà que j’ai retravaillé. Et là, ce n’était plus le début de la fin… mais carrément la fin ! J’ai remis le nez dans les gâteaux, j’ai repris goût au grignotage et surtout, la gourmandise a repris le pas sur moi ! En bref, la cata. J’avais au final perdu 8kgs, et à ma dernière montée sur la balance j’en avais repris 5. Alors, on commence bien hein ? Gourmandise 1 – 0 Volonté. 😉

Assise en tailleur dans le sable sur les bords de Loire pour un moment de relaxation

Puis tant que j’y suis, je vais vous en raconter une seconde. Celle qui fait preuve de ma très bonne volonté, mais mon manque de volonté dans la durée. (Encore une fois !) Le sport ! Ouais alors pour ma défense (Ah la défense… quand on n’a pas de volonté, on a toujours de bonnes excuses, pas vrai ? 😉 ), lui et moi, ça n’a jamais été le grand amour. Ni l’amour du tout, en fait ! J’ai passé mes années de lycée à haïr le sport et donc, à l’éviter au maximum. Si bien que j’étais dispensée pour mon BAC de sport. Enfin, juste pour resituer le contexte. J’étais une vraie bille en sport ! 😉 Mais quand j’ai commencé mon rééquilibrage alimentaire, je me suis dit « mais pourquoi je ne me mettrais pas au sport moi aussi ? Un peu d’effort ne me ferait pas de mal ! Puis remusclé tout ça, ce serait top ! Je suis sûre que je me sentirai mieux dans ma tête et dans mon corps. Ça permet de se dépenser et de se libérer du quotidien. Puis franchement, faut que je me bouge le cul un peu ! » (ouais, je me suis vraiment dis tout ça ! 😛 ). Bon bref, le blabla habituel de la fille ultra motivée, qui ne lâchera jamais, même sous la torture. Ça a duré 2 mois, en tout et pour tout. Pourtant j’avais un super programme, fait sur mesure par l’amoureux, adapté à mes compétences, longuement réfléchi et surveillé. Mais bon… j’avais mal au genou, mal au dos, puis ça m’angoissait, j’avais du mal à respirer… voilà les excuses (débiles, puisque c’est normal de ressentir que ça tire au début.) que je me trouvais (je vous l’avais dit, on a toujours de bonnes excuses sous la main !). En fait, au moindre obstacle je faiblis et je lâche. Alors encore une fois… Faignantise 1 – 0 Volonté. 😉Moment de relaxation dans le sable sur les bords de Loire

Ah et voilà la petite dernière en date. Celle dont j’ai le plus honte pour tout vous avouer ! La cigarette ! Il y a maintenant 1 mois et demi (à peu près.) j’ai pris la décision d’arrêter de fumer. (Suite au super article de Clémentine du blog Quiaimeastuces, qui m’avait vraiment fait prendre conscience du problème. Je vous conseille de le lire ! 🙂 ) J’étais vraiment décidée, et surtout je ne voulais décevoir personne (et surtout pas moi !). Je vous ai même fait un petit décompte sur Instagram au début, le 12 avril pour être exacte. J’étais pleine de bonne volonté, ultra motivée ! J’avais même acheté un bouquin pour m’aider ! Et puis après quelques jours, le manque prenait le pas sur ma motivation. Et surtout, sur mon moral. J’avais qu’une seule idée en tête : fumer ! Alors, rassurez-vous, je ne me suis pas jeté sur la première cigarette venue. 😉 (Un peu de tenue, tout de même !) Difficile de changer les mauvaises habitudes. Enfin bref, j’ai craqué. Comme d’habitude, en fait ! Dès que j’ai senti que c’était un peu trop dur, j’en ai profité pour sauter dedans. J’ai foncé dans le mur, en fait ! Bon alors, depuis je ne ressens plus ce « manque ». Lorsque je suis chez moi, même si je m’ennuie (ce qui est rare, à vrai dire !) je n’ai pas envie de fumer. En fait, depuis que je ne fume plus je trouve que j’ai plus de temps pour tout ! Je n’attends pas ou je ne coupe pas quelque chose juste pour aller me griller une cigarette ! Et surtout, mon ventre me remercie ! Je me dis que je suis bien mieux sans, mais je me connais. Je sais qu’à la moindre faille ou trop forte tentation je serai encore une fois prête à céder. Ce qui serait nul, bien évidemment, puisque le monde tournerait bien mieux sans cette fichue cigarette ! Enfin quoiqu’il arrive, j’ai cédé. Donc… Tabac 1 – 0 Volonté. 🙁

Posture de yoga/relaxation pieds nus dans le sable devant le paysage des bords de Loire

Et là, vous vous dites « mais ou veut elle en venir avec tout son blabla ? ». Même moi je me demande, je crois. Mais c’est que cette semaine j’ai pris une nouvelle décision. Me reprendre en main ! Ces derniers jours j’avais tendance à traîner le matin, sans pour autant me lever tard hein, mais juste à traîner. Traîner en pyjama, traîner devant la télé, traîner dans le lit devant une série. En fait, j’avais l’impression de devenir molasse ! De m’empâter à ne rien faire de mes journées ! J’étais tellement molle à traîner comme ça que je n’avançais sur aucun de mes projets. Bouuuuh, je me sens nullasse dans ces moments-là. J’ai envie de faire tellement de trucs cools ! Et en plus, de vous partager tous ces trucs cools ! Alors, il fallait faire quelque chose. J’ai donc décidé de me lever à 7h30 maximum tous les matins (sauf peut-être une journée dans la semaine pour traîner au lit en amoureux ! 😀 ), de bosser sur mes projets tous les matins et de m’occuper comme j’en ai envie l’après-midi (et surtout bloguer ! 😛 ) ! 🙂 Mais bon, on me connaît (bah oui, vous aussi maintenant !), on sait bien que la motivation elle ne dure qu’un temps et que la volonté elle se barre en courant. Et dans ces moments-là, place au stress et aux angoisses ! (Voilà les autres problèmes qui découlent du manque de volonté ! Sans compter en plus le manque de confiance en soi et la baisse de l’estime de soi, bien sûr.) Alors, pour tenter de contrer ce stress, j’ai pris une autre décision ! Chaque matin au réveil c’est une bonne tasse de thé ou un grand verre d’eau au citron ! Et enfin 30 minutes de relaxation/yoga/étirements (pour débutant, vous vous en doutez !) ! 🙂 Ensuite une bonne douche, un bon petit-déj’ et c’est parti pour la journée ! Et pour tenter de rester motivée et de vaincre mes vieux démons, j’ai décidé de vous partager tout ça. Ma petite histoire et mon perpétuel combat contre moi-même ! Contre ce manque de volonté et de courage ! 🙂 Je sais que cela paraîtra sûrement futile, ou même peut-être idiot, pour certains. Mais on a tous nos petits (gros !) défauts et il n’est pas toujours simple de les combattre ! 😉

D’ailleurs vous, quels sont vos défauts ? Les petits comme les gros ! 😛 Plutôt du côté de ceux qui manquent de courage/volonté ou de ceux qui ne lâchent jamais rien ? 🙂 Promis, ça reste entre nous ! 😉 Puis rassurez-vous j’ai encore un tas de défauts bien planqués au fond de ma chaussure ! (En plus de mes petits boudins en guise d’orteils, oui oui… 😛 )

Allez, rendez-vous au prochain wagon. L’indécision ! (Celui-ci c’est le plus chiant, mais parfois le plus drôle de mes défauts ! 😛 )

Et sur ces quelques mots, je vous embrasse les amours et vous souhaite une belle semaine ! Si le cœur vous en dit, rendez-vous mercredi à 18h pour un nouvel article. Mais en attendant, prenez bien soin de vous ! 🙂

LPB.

Partager