Body positive, body positivité

Publié le 24 février 2020, dans la catégorie Life

Shooting photo noir et blanc en studio, en body à dentelle, pour la mise en avant du body positive

Body positive : mouvement qui prône l’acceptation de son corps, quel qu’il soit. Il encourage la diversité et l’estime de soi, il défit les stéréotypes et soutien chaque personne à s’aimer et aimer son corps tel qu’il est.

Parce que, ne l’oublions pas :

« Un corps c’est comme une histoire d’amour, il y a des hauts et des bas »Sourire et body positive, pour une séance photo boudoir en body Pomm'PoireShooting noir et blanc en studio pour la mise en avant du body positive, en body noir à dentelle

Et pourquoi je vous parle de tout ça ?

Parce qu’il y a plusieurs semaines de cela j’ai été contacté par l’association Com’ Je Suis. C’est Manon qui s’est présentée à moi pour me présenter l’association dont elle fait partie, mais également me présenter un projet qui, c’était certain, allait fortement m’intéresser. 😉

Com’ Je Suis, c’est une association de 5 nanas avec un objectif commun : sensibiliser la population au body positive. Sensibiliser le monde aux complexes et clichés autour du corps face aux médias dans notre société.

Vous vous en doutez, avec un discours pareil, elles ont tout de suite titillé ma curiosité ! 😛

Et, pour en venir au fait, elles m’ont proposé de participer à un Talk Show le mardi 3 mars autour de ce même sujet. Un talk dans lequel, durant 15 minutes, il me sera donné la chance de m’exprimer sur le body positive. Et principalement sur le body positive au cœur des réseaux sociaux. 😊

Je vous glisse toutes les informations pour assister au Talk Show, aux multiples intervenants, juste ici : pour réserver sa place, pour acheter un super t-shirt trop cool et soutenir l’association, pour découvrir l’association plus en détail.

Body en dentelle noir Pomm'Poire avec un bouquet de fleurs séchées à la main, en studio, pour la mise en avant du body positivePhoto noire et blanc, assise sur un sol en bois en sous vêtements, pour parler body positive

De mon côté, vous savez que ce mouvement du body positive me touche, comme bon nombre d’entre vous, depuis plusieurs années. Je m’étais déjà livrée dans un article, « Bourrelets et gros nénés », à ce sujet. Je me livrais à vous, corps et âme, par rapport à ce corps, mon corps, avec lequel il me fait bon vivre.

Mais le sujet que je n’avais pas abordé dans cet article, c’est la place des réseaux sociaux dans tout ça. La place qu’Instagram et le blog ont pu jouer sur ma façon de voir et d’aimer mon corps. D’apprécier mes bourrelets et mes gros nénés à leur juste valeur. De ne plus complexer sur mes petits poils qui dépassent et ce méchant bouton qui me pousse pile au milieu de front.

Parce que oui, les réseaux sociaux ont eu leur petit rôle à jouer dans cette histoire. Pas que, bien sûr ! Mon âge et ma personnalité également. Mais si l’on remonte quelques années en arrière, je n’étais pas la Sandie que je suis aujourd’hui. Je n’étais pas cette nana bien dans ses baskets, (presque) à l’aise dans son jean, au top dans ses bottes.Photo studio en noir et blanc, assise avec le sourire en sous-vêtements Pomm'PoireShooting clair obscure en noir et blanc, en studio pour parler body positive

Moi aussi, il y a 10 ans de cela, j’étais une nana bien complexée. J’avais du mal à gérer mes gros nénés, ma petite taille, ma peau bien pâle et mes kilos bien installés. Je n’avais qu’une idée en tête : réduire ma poitrine, perdre du poids, bronzer, être stylée et bien habillée.

Je voulais plaire. À quoi, à qui ? Peu importait. Je voulais plaire. Plaire au plus grand nombre, plaire à la société, respecter les normes, quitte à ne pas apprécier mon reflet.

Aujourd’hui, j’aime vivre dans ce corps qui est le mien. Malgré quelques soucis de santé, j’aime mes gros nénés et mes quelques bourrelets. Et j’arrive même à trouver du charme à mes petits complexes maintenant (quasiment) envolés.

Je n’ai plus de gêne à sortir non maquillée, je ne trouve pas que cela fasse de moi quelqu’un de négligé. Je n’ai plus de gêne à laisser mes poils pousser, après tout personne si ce n’est mon amoureux ne va les tripoter. Je n’ai plus de gêne avec mon vernis écaillé, au pire je le recouvre et c’est comme s’il ne s’était rien passé. 😛Sourire et body positive pour une séance photo boudoir en studioAssise en sous-vêtements et chemise loose, lors d'un shooting boudoir en studio pour parler body positiveAvec le sourire pour parler de body positive, shooting photo en studio avec le sourire, en body noir à dentelles

Je suis à l’aise. Je me sens à l’aise. Avec moi, mon corps, ma personnalité. 😊

Parce que ça passe aussi par ça. Se sentir bien dans son corps, c’est aussi être à l’aise avec sa personnalité. Être en accord avec l’image que l’on a de nous-mêmes et celle que l’on renvoie. Savoir qui l’on est, pourquoi. Se sentir en adéquation intérieurement et extérieurement.

On devrait tous se sentir à l’aise avec ce toit, notre toit. Ce toit qui n’accueillera personne d’autre que nous. Ce corps dont nous sommes les seuls possesseurs. Ce corps qui est le nôtre et qui ne sera jamais celui des autres.

Je crois qu’à partir du moment où j’ai compris ça, ce moment où j’ai saisi que mon corps devait me plaire à moi avant de plaire aux autres, je l’ai apprécié à sa juste valeur. J’ai arrêté de vouloir lui en faire voir de toutes les couleurs.

J’ai arrêté de passer des heures à essayer de bronzer. J’ai arrêté de vouloir ne pas me ressembler. J’ai arrêté de faire attention au moindre écart, au moindre excès. J’ai arrêté de me déguiser. J’ai arrêté de passer des heures à m’épiler, à me maquiller. J’ai arrêté de passer des heures à faire des choses qui étaient loin de me ressembler.Sourire et body positive en body Pomm'PoireShooting boudoir et body positive en noir et blancFou rire et body en dentelle, pour un shooting photo boudoir en studio, pour parler body positive

Aujourd’hui, je vis pour ce que je suis. Et je fais ce dont j’ai envie.

Parfois je m’épile, je prends plaisir à me maquiller, je fuis le soleil et je m’en fous d’être bronzée. J’aime mes bourrelets, même s’ils ne sont pas tous très bien placés. Je me fiche de mes gros nénés qui ne tiennent seulement s’ils sont surélevés. Je ne suis pas très grande et ça me fait rigoler. Je ne me trouve pas fabuleuse, mais ce corps dans lequel JE vis me plaît.

Je suis Sandie. Aussi connue sous le petit nom de @petits_boudins. Ce surnom qui a pris un tout autre sens aujourd’hui.

Sur les réseaux sociaux, ce pseudo vous fait sourire. Il me colle à la peau, je peux le dire. Du haut de mon mètre 57 et de mes quelques kilos en trop, je suis loin de ces physiques que l’on pense « de rêve » dans les magazines les plus travaillés.Shooting en body noir Pomm'Poire, un bouquet de fleurs dans les mains, pour le body positive

Mais c’est ce qui fait ma force, ma différence. Je ne ressemble pas à cette jolie demoiselle qui a défilé pour Jean Paul Gauthier. Je suis loin de cette adorable demoiselle qui a fait la couverture de mon magazine beauté préféré. Je n’ai aucune similitude avec cette belle demoiselle que j’ai vu dans cette publicité à la télé.

C’est ce qui fait ma force, et c’est ce qui fait leur force ! Parce que si je ne leur ressemble pas, elles ne me ressemblent pas non plus. Tout comme je ne vous ressemble pas, elles ne vous ressemblent pas. Chacune à notre manière, chaque femme à sa manière. Nous sommes toutes femmes et pourtant toutes différentes.

On devrait tous avoir cette vision des choses en tête : nous sommes toutes et tous différents, et c’est de là que nous pouvons tirer notre force. Arrêtons les comparaisons !

Cette force, c’est aussi grâce aux réseaux sociaux que j’en ai pris conscience. Ces réseaux qui, aujourd’hui, reflètent davantage la réalité.Shooting studio boudoir en noir et blanc, avec le sourire, pour parler du body positiveEn studio shooting photo noir et blanc, dans un body en dentelle Pomm'Poire, pour parler body positiveShooting noir et blanc en sous-vêtements Pomm'Poire pour la mise en avant du body positive

Jamais je n’ai été critiqué parce que, dans mes stories, je parlais avec les cheveux ébouriffés et le visage non maquillé. Jamais je n’ai été critiqué parce que, sur cette photo, on ne peut rater ce bourrelet drôlement placé. Jamais je n’ai été critiqué parce que, dans cette vidéo, mes grimaces et mon double menton étaient bien marqués. 😛

Sur les réseaux sociaux, l’on entend beaucoup parler de cette violence omniprésente, de cette méchanceté gratuite, de ces excès en tout genre. De l’intensité des critiques, d’acharnements, de haine.

Et c’est indéniable. C’est la vérité, ne nous voilons pas la face. Sur Instagram principalement, la critique est facile, les mouvements et les révoltes également. Et c’est fou à quel point les tempêtes sont bien plus explosives que les arcs-en-ciel.

Mais c’est de ce côté que j’ai envie de parler aujourd’hui. Parce que l’on met bien trop souvent la haine en avant. J’ai aujourd’hui envie d’y mettre la bienveillance des gens ! Des arcs-en-ciel, des paillettes, de l’amour. Un petit monde de bisounours ?

Je pense qu’aujourd’hui, grâce aux réseaux sociaux, il est aussi possible de faire passer de jolis messages d’amour. Je pense que les réseaux sociaux sont un moyen efficace de se faire entendre, de partager, de créer des mouvements bienveillants.Shooting studio en noir et banc, assise avec le sourire en body en dentelle noirShooting studio à Tours en noir et blanc, avec le sourire en body noir en dentelle

Des mouvements tels que le Body Positive.

Au travers des réseaux sociaux, au travers de l’image que l’on partage, des textes que l’on écrit. Et c’est le message que j’essaie de faire passer chaque jour depuis des années. Et je ne suis pas la seule à avoir besoin de le partager.

Aujourd’hui sur les réseaux sociaux parler de poils n’est (presque) plus un tabou. Les vergetures, les bourrelets, les boutons, les règles, le poids, les cheveux gras… non plus.

Aimer son corps, le chérir, l’aimer et ne pas avoir honte de le montrer.

C’est déjà le message que je souhaitais faire passer dans mon précédent article sur le sujet. Et c’est le message que je souhaite faire passer, encore et toujours, avec positivité.

Que vous soyez grand(e)s ou petit(e)s. Que vous soyez fort(e)s ou minces. Que vous ayez les fesses qui tombent ou un bourrelet un peu trop relevé. Que vous soyez musclé(e)s, blond(e)s, pâles, bronzé(e)s. Que vous ayez des petits ou gros nénés. Que vous ayez un bouton sur le front ou une vergeture sur la fesse droite. Que vous ayez de grands ou de petits doigts. Que vous ayez un ongle cassé, des poils foncés. Des sourcils en broussaille, un petit nez tout relevé.

Peu importe qui vous êtes, vous l’êtes. Vous êtes vous. Vous êtes cette personne qui fait la différence. Vous n’êtes pas comme tout le monde, vous êtes vous. Vous êtes unique.Shooting photo noir et blanc en studio pour parler de body positive, avec le sourire en body dentelle Pomm'Poire

Vous êtes fort parce que vous êtes vous. Tout comme je suis forte parce que je suis moi.

Je n’ai pas envie de ressembler à ma voisine, aussi jolie soit-elle. J’ai envie d’être moi, j’ai envie de partager ce « moi » mon « toit ». Et pas seulement parce que tous les autres sont déjà pris ! Simplement parce que je suis qui je suis, j’ai ma propre personnalité, parce que je chéris ce corps sans honte autant que j’en ai envie.

J’ai envie de vous faire sourire, de vous faire prendre conscience que nos défauts peuvent devenir notre force. J’ai envie de partager avec bienveillance ces mots qui, je l’espère, vous toucheront et vous aideront à avancer.

Parce que vous aussi, vous méritez d’être vous. Vous méritez de faire attention à vous, de vous aimer, de vous chouchouter. Et si tel n’est pas le cas, de mettre en place des petites choses qui pourront vous aider à vous aimer tel que vous le devriez.Shooting en studio avec le sourire, en sous-vêtements Pomm'PoireShooting body positive en sous-vêtements, dans un studio avec le sourire

Et c’est également ce que l’association Com’ je suis à envie de partager. C’est aussi le but de ce moment que l’on passera ensemble mardi. C’est en tout cas mon point de vue, et ce dont j’ai envie de vous parler.

C’est également ce que Pomm’poire, que je remercie encore et encore, a envie de partager. C’est bien confortablement lovée dans leurs sous-vêtements adorés que je me suis prêtée au jeu de cette séance photo quelque peu dénudée.

Et c’est grâce au talent d’Élisabeth que je me présente à vous aujourd’hui, dans mon body Pomm’poire préféré, pour vous parler de ce sujet dont il est indispensable de parler !

Le body positive : c’est s’aimer et pas seulement « s’accepter », c’est ne plus s’attacher aux stéréotypes et aux clichés. C’est arrêter de croire qu’il existe une normalité, avec bienveillance et positivité, pour nous faire sourire et avancer. 😊

Assumez, aimez vous, vous le méritez !En sous-vêtements et chemise d'homme, shooting en studio, pour parler du mouvement du body positive avec l'association Com' Je Suis et Pomm'Poire

Ce que je porte sur les photos :
Soutien-gorge ELENA de Pomm’Poire – Culotte ancienne co’ Pomm’Poire (similaire REVOLUTION de Pomm’Poire) – Body INNOCENTE de Pomm’Poire

Partager